Quand pourra-t-on assurer que les génocides appartiennent au passé ?

Il y a tout juste 20 ans, démarrait un génocide en Bosnie-Herzégovine. Le 31 mai 1992, les autorités serbes de la ville de Prijedor adoptaient, en effet, un décret obligeant les non-Serbes à matérialiser leur maison d’un drapeau blanc ou à porter un brassard blanc hors de leur domicile.

Cette méthode de marquage n’est pas nouvelle dans l’histoire et rappelle étrangement les étoiles de David sur les vestes des juifs. Pourtant la communauté internationale se promettait, à la fin de la Seconde guerre mondiale, que jamais l’humanité de revivrait cela !

Les horreurs ayant eu lieu depuis en ex-Yougoslavie, au Rwanda, en Irak,  au Darfour, soulignent que l’humanité a  du mal à apprendre de l’histoire. Nous espérons que ce triste anniversaire ne restera pas simplement une date de plus. Nous rêvons du jour où l’appartenance d’une personne à une minorité ethnique, culturelle, linguistique, religieuse, ne sera plus à l’origine de quelque représaille que ce soit.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

xHTML: Vous pouvez utiliser les tags suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>